Sur quels leviers investissent les acteurs du Retail ?

Sur quels leviers investissent les acteurs du Retail ?
02/12/2019 - Blog Darwin -

Darwin Agency, en collaboration avec l’entreprise Ysance, a édité son Benchmark Retail pour cette année 2019. Basé sur une étude de Janvier à Mai*, ce panel agrège 33 acteurs du Retail regroupés en 9 secteurs : Textile ; Equipement Maison ; Cosmétique ; Accessoires ; Culture ; Loisirs ;  Auto-Moto ; Alimentaire et Vaisselle. Les annonceurs présents dans cette étude sont principalement des marques et distributeurs.

A l’ère où les consommateurs sont plus matures, connectés et zappeurs, les parcours d’achat sont plus complexes, à la fois multi-canaux et cross-device. Ainsi l’analyse multi-touch est vivement recommandée afin de mieux comprendre le rôle joué par chaque levier et ainsi mieux piloter son mix Marketing. Ce Benchmark Retail dévoile des données pertinentes pour le moins essentielles sur l’investissement par levier de ces différents acteurs du Retail.

Le Product Listing Ads dans le peloton de tête

Sur la période étudiée, il est clairement démontré que le top 3 des investissements du budget Marketing s’oriente plus en faveur de Google avec :

– Le Product Listing Ads
– Le SEA hors Marque
ainsi que l’Affiliation arrivant en troisième position.

Le Product Listing Ads, dont le but est de faire l’inventaire des produits du site ecommerce sur le réseau Google, s’avère être le canal le plus sollicité dans les investissements. En effet, les internautes étant plus matures expriment le besoin de comparer les prix avant d’acheter. Ce levier, bien que concurrentiel est très plébiscité.

A chaque secteur son levier

En toute logique, chaque secteur va privilégier un levier dominant sur lequel il va concentrer une majorité de son budget. Le reste des leviers étant répartis selon les besoins. Ainsi on observe que le PLA par exemple sera plus favorisé par les secteurs du textile, maison, culture ou cosmétiques. Il est logiquement important car il permet de toucher des intentionnistes en phase de recherche aussi bien sur des mots clés généralistes que marque.

Le SEA hors marque sera privilégié par le textile, la maison, l’alimentaire ou le secteur de la culture très Google dépendant. Le Display (formats publicitaires graphiques de type bannières, native advertising et vidéos) englobe par exemple 12% du budget dans le secteur du textile ou en version Display Retargeting dans l’univers des accessoires ou des loisirs où il représente près de 50% des investissements !

Pour tous les autres leviers, ils sont ainsi distillés de manière inégale selon les besoins mais conservent toujours le même fil rouge. En somme, de part et d’autres on constate toujours une dominante sur trois ou quatre leviers phares. Ce Benchmark permet ainsi une meilleure vision d’ensemble sur l’investissement des différents acteurs du Retail.

Télécharger le Benchmark Retail

*Elle a été établie sur la base de plus de 12,5 millions de touches uniques présentes dans les parcours de conversion en post clic sur une fenêtre d’attribution de 30 jours et sur plus de 4 millions de conversions.

sandra.r
0 Commentaires
N'hésitez pas à partager vos commentaires.

Laisser un commentaire