Image Alt

Tout savoir sur l’index mobile first de Google

La révolution numérique que connaît notre ère depuis quelques années ne cesse de s’imposer. Hier, les nouvelles technologies de l’information et de la communication étaient un mythe. Aujourd’hui, bien plus qu’un mythe, elles représentent une réalité qui ne cesse de s’actualiser au fur et à mesure que le temps passe et que les besoins évoluent. Avec un ordinateur, il est donc possible d’avoir un accès facile et rapide à toutes les informations en quelques clics grâce à un moteur de recherche. Mais les statistiques ont révélé que les téléphones portables sont beaucoup plus utilisés que les ordinateurs. Ces chiffres ont mis l’emphase sur la nécessité de mettre en place la stratégie organique pour rendre agréable l’expérience utilisateur d’où la notion du référencement mobile et du SXO. L’index mobile first est devenu un outil pertinent dont ne peuvent se passer les entreprises et que recommanderait une bonne agence SEO. Cet article vous permettra d’en savoir plus sur l’index mobile first de Google.

Le mobile first, qu’est-ce que c’est ?

Le mobile first est une technique du marketing digital qui consiste à axer l’essentiel des efforts autour de la conception d’un contenu destiné aux utilisateurs d’appareils mobiles. Cette technique s’est développée pour s’accorder aux habitudes des consommateurs qui se tournent de plus en plus vers l’utilisation des téléphones mobiles. Le mobile first se concentre sur la réalisation d’un site internet ou le développement de tout autre projet web spécialement conçu pour les appareils mobiles.

L’index mobile first est la preuve que comme toujours, le célèbre moteur de recherche , Google ne reste pas en marge de ces transformations numériques. En novembre 2016, Google annonce de façon officielle l’avènement du mobile first index afin de permettre aux entreprises qui évoluent principalement dans le secteur du e-commerce de se préparer en conséquence. Le Googlebot est un robot de crawl qui a été mis en place dans le but de parcourir rapidement les sites web avant de pourvoir procéder à l’indexation de certaines de leurs pages. De façon plus explicite, le principe de l’index mobile repose sur l’analyse de la version mobile d’un site internet avant de considérer sa version desktop.

Pourquoi passer à l’index mobile first ?

L’ordinateur était considéré il y a quelques années de cela comme étant l’outil par excellence qui permet d’accéder facilement à internet. Les téléphones portables n’étaient alors que de simples outils pouvant permettre les conversations à distance et avec lesquels on pouvait passer le temps en jouant. Les premiers téléphones n’étaient pas capables de supporter le wi-fi ou d’afficher convenablement la page d’accueil d’un site web par exemple.

L’ordinateur était donc au centre de l’activité numérique. Toutes les requêtes formulées par les internautes étaient faites sur un ordinateur. Le webmaster de l’époque se devait donc de consacrer ses efforts à l’élaboration desktop de tout projet web. Ainsi les règles du référencement naturel étaient spécialement conçues pour permettre un trafic organique fluide sur tout desktop. L’utilisation plus fréquente des téléphones portables a changé la donne. L’index mobile first devient donc un must-have que tout référenceur devrait conseiller. Si vous doutez de la pertinence de cet index, voici deux raisons pour lesquelles vous devez absolument suivre cette tendance.

Un booster pour le SEO

Le référencement naturel , ou SEO (Search Engine Optimization ), représente l’ensemble des méthodes qui visent le positionnement des pages web de votre site web dans les premiers résultats de recherche . Il s’appuie sur l’utilisation de mot-clé longue traine (qui sont générés sur la base d’une analyse sémantique), d’un nom de domaine correct… Un bon référencement garantit une bonne visibilité, car il permet d’attirer le maximum d’utilisateurs à travers un contenu de qualité. Ces derniers peuvent très vite devenir des prospects et par la suite de potentiels clients. Le but d’une entreprise étant de gagner en popularité, le SEO s’avère être donc nécessaire pour tout marketing numérique. Les algorithmes de Google (Panda, Penguin, Index mobile first…) vont en premier lieu crawler l’ensemble des pages web. Dès qu’ils tombent sur un site qui remplit les conditions initialement prévues, ils l’indexent et lui attribuent une place avantageuse dans le classement des résultats qui s’afficheront sur le SERP (Search Engine Result Page). Il est plus fréquent aujourd’hui de faire des recherches sur son téléphone portable. Ainsi, l’index mobile first permet à un site conçu pour téléphones portables d’apparaître à la première page, ce qui
lui garantit une certaine notoriété .

Des utilisateurs plus satisfaits et coopératifs

Le but d’un site sur la toile est d’attirer le plus de prospects possibles. Votre site ne doit pas être un spam. Il doit être fidèle à son principe éditorial. Pour cette raison les optimisations des contenus est nécessaire. La stratégie mobile first permet un meilleur taux de conversion des prospects en clients, car, les achats en ligne se font majoritairement via un téléphone portable. Lorsque l’internaute saisir une requête, les résultats lui parviennent par milliers. Comme dans les annuaires téléphoniques, il se dirigera vers ce qui convient le mieux à ses attentes. La satisfaction du client permet de le fidéliser et de le conduire à faire venir d’autres prospects. Une mauvaise expérience peut constituer une pénalité et faire fuir l’internaute à jamais.

Quelles conséquences pour mon site ?

La politique de Google est claire. L’utilisation des téléphones et des tablettes pour les recherches surpasse largement celle des ordinateurs. Le géant américain fait donc indubitablement passer l’index mobile en premier. Cela ne veut pas dire que les l’index desktop est négligé. Pour Google, l’index principal est celui de son robot mobile. Ce n’est qu’en second lieu que celui de son robot desktop sera pris en compte. Les conséquences pour un site diffèrent selon que le site dispose d’une version mobile ou d’une version desktop. Si le site n’a pas de version mobile, il sera toujours indexé par un robot spider, mais son ranking sera influencé, car il n’est pas adapté aux exigences de Google concernant l’optimisation mobile. Si au contraire votre site a une version adaptée aux mobiles, il sera indexé et bénéficiera d’une bonne place. Lorsqu’on considère le cas où votre site a des url distinctes (un pour les mobiles et un pour les desktops), Google va bien évidemment prendre en compte l’ url mobile. Pour mieux appréhender la valeur de votre site à travers les filtres de l’index mobile, n’hésitez pas à le faire passer par les indicateurs du KPI qui n’est rien d’autre que l’indicateur clé de performance du référencement.

Comment s’adapter à ce changement majeur ?

De tout ce qui précède, il apparait clairement que le mobile first est la niche d’un bon marketing en ligne. Comment s’adapter en tant qu’entreprise d’e-commerce pour ne pas rester en marge de cette évolution positive ? Pour répondre à cette question, la première réponse qui est à considérer est celle relative au temps de chargement d’une page. L’utilisateur de mobile est à la recherche d’une réponse rapide. En cliquant sur un résultat, il s’attend à ce que la page s’affiche dans les plus brefs délais et que l’information qu’il recherche lui soit facilement accessible. Il peut très vite passer au résultat suivant si dans les premières secondes, il n’obtient pas ce qu’il veut. C’est pour cette raison que tous les outils SEO doivent être mis en place pour que la vitesse de chargement soit conséquente. Il faut aussi faire le choix idéal concernant le système de gestion de contenu (CMS) idéal pour prendre en charge ce projet. Il est possible de faire usage d’un plugin pour ajouter des fonctions supplémentaires au logiciel principal. Outre cet aspect, il faut veiller à la cohérence des balises. En effet, les métadonnées (méta descriptions, méta title) sont très importantes dans le référencement. Elles doivent donc être identiques sur les deux différentes versions du site.

L’adaptation passe aussi par le maintien d’un maillage interne bien organisé et l’établissement d’un référencement mobile et local optimal. Il faut éviter autant que faire se peut d’avoir un contenu dupliqué sur plusieurs pages du site web. Cela ôte toute crédibilité au sitei nternet. Il faut également veiller à ce que les différents (liens entrants, liens sortants, liens externes, liens internes, les backlinks dofollow et nofollow…) soient bien ancrés sur les pages du site pour faciliter les redirections et la création de liens retour. Le SMO (Social Media Optimization) est à prendre inévitablement en compte. La course à la première place étant un challenge constant, il faut se servir des techniques de monitoring et de reporting pour analyser et suivre constamment la performance de votre site. Pour réussir l’adaptation, il est conseillé de passer par un consultant. Ce dernier détient l’expérience nécessaire pour permettre à votre site de faire un excellent score SEO. Il veille pour s’en assurer à faire au préalable un audit. Il détient les secrets pour réussir les optimisations techniques nécessaires pour passer le test de l’index mobile first de Google. Ilse servira entre autres d’outils tels que Google Ads ou encore Google Adwords, Google Analytics…