Balise canonical

Si vous n’en avez encore jamais entendu parler, cela ne saurait tarder. La balise canonical est comme son nom l’indique, une simple balise. Au même titre que les Hn, elle se glisse dans le code source d’une page de site. Sa particularité est d’indiquer quelle est l’URL canonique de la page en question et veille à ne pas produire de duplicate content.

Pourquoi utiliser la balise canonical

Comme nous l’avons vu plus haut, certains site voient leur contenu dupliqué. Ainsi, une même page peut se retrouver avec plusieurs plusieurs URLs différentes. Prenons l’exemple d’une page de produits sur un site e-commerce : les pages permettant d’afficher les produits par ordre de prix croissants a-ou décroissant ont la même URL et sont donc, aux yeux de Google, des contenus dupliqués. Les URLs canoniques permettent d’expliciter aux googlebot la page référente, c’est-à-dire celle qui devra être indexée. Cela vaut également pour tous type de contenus qui serait trop similaires à d’autres. La balise canonical mets donc une arme redoutable contre le Duplicate Content.

Le Duplicate content

Le Duplicate Content est un procédé qui consiste en la reproduction partielle ou totale d’un contenu déjà existant sur le web. Plusieurs type de duplication de contenu existent.

le Duplicate Content issu dun seul et même site

Si ce n’est pas la première chose qui nous vient à l’esprit lorsque l’on par le de contenu dupliqué, cette version existe bel et bien. Elle est même bien plus commune que l’on ne le pense. Les cas de DUST (Duplicate Url, Same Text) sont très fréquents. Il s’agit d’une même page web, qui peuvent être atteintes par des liens, internes ou externes, qui peuvent être très différents. Ce problème peut être résolu via le paramétrage des URLs de la plateforme de la Search Console de Google ou via l’URL canonique.

Lorsque l’on restructure son site et que l’on modifie son arborescence, nous pouvons créer des contenus dupliqués. Lors de la migration vers un autre domaine ou de la création de nouveaux URLs, il est important de faire attention que les anciennes et les nouvelles URLs ne produisent pas de contenus dupliqués. En cela, les redirections 301 permettent de rediriger les anciennes URL vers les nouvelles de manière permanentes.

Le Duplicate content issu dautres sites

Cela peut être le cas lorsque plusieurs sites parlent du même sujet. Prenons l’exemple d’un article sur la visite d’un château dans une petite ville d’un pays européen. Les contenus, bien que n’ayant pas le moins du monde désirés s’inspirer l’un de l’autre ont de fortes chances d’être assez similaires. Certains extraits de texte peuvent de manière totalement fortuites se retrouver sur différentes pages. Cela peut être notamment le cas lorsque certains sites utilisent des fournisseurs de contenus identiques. Certains contenu dupliqués sont aussi le résultats d’actes totalement volontaires. Dans tous les cas, la duplication de contenu, volontaire ou non, est pénalisée par Google.

Comment et quand mettre en place la balise canonical ?

Mise en place

La balise canonical est à insérer dans le code source de la page de votre site, au niveau de la zone <head> tel quel :

<head>

<link rel= »canonical »href= »http://pageenquestion.fr/pageorigine.html »/>

</head>

Elle peut également être inséré dans l’en-tête HTTP s’il s’agit d’un PDF.

Pour intensifier l’effet, le fichier sitemap de votre site peut être renseigner.

Quand lutiliser ?

L’URL canonique peut être utilisée pour mener à elle-même. Elle indique ainsi au Googlebot qu’une seule version de cette page est indexable. elle se prémuni dès lors de toute duplication de contenu.

L’URL peut mener à une autre page. De cette manière une seule page sera indexé par les moteurs de recherches, les autres, elles, ne le seront jamais.

Elle est également utilisée pour les sites disponibles en différentes versions, une pour ordinateurs et une autre pour la version mobile. De cette manière, la version pour ordinateur disposera d’une balise rel= »alternate » qui permettra de renvoyer l’utilisateur vers la version mobile de la page. Le moteur de recherche trouve alors simplement le chemin de votre version mobile. La balise canonical est, quant à elle, insérée dans la version mobile pour renvoyer vers la version pour ordinateur.

Enfin la balise canonical est utile dans le cas d’URLs inter-domaine. C’est le cas quand un contenu est publié sur plusieurs domaine. De cette manière, elle permet d’orienter Googlebot vers la version qui doit être indexée.

Nota-Bene : comment savoir si deux ou plusieurs pages sont similaires ?

Deux possibilités s’offrent à vous. Soit vous prenez le temps de vérifier manuellement si deux contenus semblent se faire trop directement échos, soit vous faites analyser vos pages par des outils gratuits disponibles en ligne.

Ce que ça vous rapporte

Après ce petit tour d’horizon de la balise canonical, revenons sur ses principales attributions et les avantages qu’elle permet d’obtenir.

Premièrement elle permet bien sûr d’exclure les pages web qui présentent des contenus ressemblant de trop près à votre URL canonique. C’est une arme très efficace conte le Duplicate Content. Elle permet de contrôler et de préserver vos productions de contenus originales.

Secondement en n’indexant qu’une seule Url, elle se focalise sur celle-ci. Par la même occasion, elle se focalise sur les liens entrants qui y sont présents. Elle favorise donc une pratique efficace de netlinking.

Enfin, en luttant contre le Duplicate Content elle permet d’éviter les pénalités que vous réserve Google avec le filtre Penguin de son algorithme. Rappelons qu’une mauvaise conduite de votre part vous fera rétrograder dans les SERP , voir même être banni.

Ce quil faut savoir

Petites précisons à ne pas oublier :

Utilisez des URLs absolues. Ainsi, leurs emplacements sont précis, et ne peuvent être sujet au doute.

Veillez à ne posséder qu’une seule URL canonique par page. Google a précisé que, dans le cas où une page aurait plus d’une Url canonique, aucunes ne seraient prises en compte. Afin d’éviter une perte de temps inutile, faites bien attention à ne créer qu’une URL canonique.

Les balises canonical sont prises en compte par Google, Bing et Yahoo. Leur efficacité n’a pas encore été confirmé sur d’autres moteurs de recherche.

La balise canonical est donc un outil précieux pour lutter contre le Duplicate Content et prendre soin de son référencement organique. Son utilisation reste simple mais peut toutefois créer des problèmes si elle n’est pas correctement utilisée. Pour toutes recommandations et aides précieuses, orientez vous vers votre agence de communication digitale Darwin Agency.

Contactez-nous pour savoir comment nos équipes d’experts pourraient mettre en place des dispositifs toujours plus performants pour votre acquisition

Darwin Agency

  • 805 Rue Jean René Guillibert Gauthier de la Lauzière
  • 13 290 Aix-en-Provence
  • Tel : +33 (0)4 13 57 09 00
  • Email : infos@darwin-agency.com