Blog Darwin

Anticonformistes, nous n'aimons pas appliquer les mêmes mécaniques que tout le monde. Ce blog nous permet de partager avec vous nos innovations, nos découvertes mais aussi vous tenir informés de nos dernières actus ou réalisations.
Netlinking

Pourquoi et comment faire du netlinking ?

10/10/2017 - SEO -

Parmi les piliers du SEO, la popularité culmine au sommet de la pyramide. La popularité, au sens du référencement naturel, désigne le fait pour un site de recevoir des liens et ce système peut être comparé à des votes, un lien correspondrait à un vote et le site le plus populaire serait celui ayant recueilli le plus de votes.

On peut toutefois se poser la question, avec l’évolution de Google, de ses filtres et algorithmes, si la popularité représente toujours un critère déterminant et si n’importe quels liens ancrés depuis n’importe quels sites pourraient suffire à se positionner sur les pages de résultats face à des concurrents. Voici nos éclairages sur le sujet.

  1. Le netlinking est-il indispensable pour un site ?
  2. Comment Google évalue la popularité ?
  3. Comment avoir une idée de la popularité d’un site sans connaître le Pagerank ?
  4. La popularité d’un site peut-elle se travailler ?
  5. La stratégie de netlinking
  6. Un netlinking efficace
  7. Que faire si mon profil de liens est contesté par Google ?
  8. Aller plus loin dans le netlinking ?

Le netlinking est-il indispensable pour un site ?

Oui, le netlinking est incontournable pour développer sa visibilité sur les pages de résultats du fameux moteur de recherche Google. En effet, des études récentes corroborent le fait que la popularité du site joue un rôle évident dans son positionnement.

Bien sûr, dire que la popularité repose seulement sur le nombre de liens acquis serait une information tout à fait incomplète. En effet, la qualité est primordiale et peut faire la différence dans la course aux positions. D’ailleurs, le filtre Google Penguin déployé en 2012, est désormais intégré au cœur de l’algorithme et veille à la qualité des liens.

Donc, un site ne peut pas se priver de liens pour être visible et se positionner correctement sur les pages de résultats de Google. Et cela est encore plus vrai lorsqu’il s’agit de se positionner sur des requêtes concurrentielles. Cette étude , par exemple, appuie bien le nécessaire travail axé sur la popularité et va même plus loin en démontrant que la qualité d’un lien va également déterminer sa position en page de résultats.

L’étude a été réalisée sur 3 périodes, en Mai 2016, Août 2016 puis Mai 2017, et portait sur 6000 requêtes et 16 000 requêtes présentant une typologie différente (commerciale, informationnelle…). Celle-ci a mis en lumière, aux 3 périodes différentes, la corrélation entre les positions sur la page de résultats et les liens que possèdent chaque site sur les 6000 et 16 000 requêtes. Cette dernière va même plus loin en ajoutant la notion de qualité de contenus, facteur déterminant également dans le positionnement d’un site.

Cette étude montre aux différentes périodes :

  • les liens jouent un rôle majeur dans le positionnement mais sont corrélés avec la pertinence et la qualité du contenu
  • que les algorithmes tels que l’algorithme local impactent également les positions des résultats

Comment Google évalue la popularité ?

Le Pagerank, indice de popularité de Google existe toujours mais n’est plus du tout communiqué. Le Pagerank mesure l’intérêt de chaque page de chaque site sur le web en se basant sur des probabilités de visites liées aux liens. Ainsi, si un site donné possède de nombreux liens provenant d’un site jugé « populaire », il est plus probable que ce site soit visité, et va donc se voir attribué un Pagerank plus important qu’un site recevant peu de liens. L’indice Pagerank est partagé entre 0 si le site ne reçoit pas de liens (il ne sera jamais visité), entre 0 et 1 en fonction du nombre de liens qu’il reçoit.

C’est donc avec la transmission de Pagerank, rendue possible par les liens sur le web, que Google mesure la popularité d’un site.

L’indice Pagerank est donc attribué sur une page A puis cet indice est recalculé vers les pages visées par les liens sortants. Si cette page A fait plusieurs liens, l’indice de probabilité sera alors divisé selon le nombre de liens faits et attribué de manière équitable à toutes les pages d’atterrissages.

Donc dans l’idéal, si notre but est de faire évoluer le Pagerank d’une page sur notre site, il est mieux de créer un lien sur une page ne présentant pas beaucoup de liens sortants. Ou, si c’est le cas, de multiplier le travail de netlinking vers notre page pour y drainer le plus de popularité possible.

Comment avoir une idée de la popularité d’un site sans connaître le Pagerank ?

Comme nous le disions, le Pagerank est toujours utilisé par Google mais n’est plus rendu public. Ainsi, pour ne pas rester dans le flou complet concernant l’étude des liens d’un site, divers outils permettent désormais d’avoir une idée de la popularité des sites en se basant sur les mesures de qualité et quantité pour s’approcher au plus près du calcul de l’indice Pagerank, voici les 3 principaux outils dont il est souvent question :

  • Majestic est un outil de monitoring qui sert à analyser des données inhérentes à la popularité d’un site, notamment avec les indices de TrustFlow et CitationFlow. Le TrustFlow fait référence à la qualité des liens pointant vers un site, plus il est élevé, plus le site depuis lequel provient le lien est de confiance. Le CitationFlow est quant à lui un indicateur de quantité. Ces 2 indicateurs doivent être les plus homogènes possibles, sinon on peut considérer que la qualité globale des liens est faible, et dans ce cas, le support (site) analysé est à éviter pour vos backlinks, voire même spammé.

Via Majestic, il est possible de visualiser des données en « Historic Index » ou en « Fresh Index », le premier étant le plus fiable et complet selon de nombreuses analyses de l’outil. Le Fresh Index, comparé à l’Historic, comptabilise le plus de données avec plus de recul. Le Fresh est quant à lui, mis à jour plus souvent et tient compte des liens de façon plus actualisée.

Majestic permet aussi de connaître le Topical Trust Flow qui est en quelque sorte le rapprochement de la notion de confiance, de qualité à la notion de « sujet relatif ».En fait, on peut aussi voir cela comme une sorte de pertinence sur un « sujet thématique » sur lequel le site et son environnement, ses relations portent.

  • Ahrefs est un outil de monitoring possédant une importante base de données et présentant également ses propres métriques : l’UR et le DR, soit l’Url Rating et le Domain Rating. L’Url Rating indique la « force » du profil de liens d’une url, il pourrait correspondre au Trustflow de Majestic combiné au Citationflow, cependant les bases de calcul différent. Le Domain Rating correspond au même indice mais cette fois-ci valable pour le domaine global. Enfin, le Ahref rank indique le profil de backlinks d’un site comparé à tous les autres sites du monde, il s’agit d’une donnée pondérée.
  • Moz Rank est un outil cherchant lui aussi à calculer la notion de popularité en s’approchant du calcul du Pagerank. Cet outil génère un Page Authority et un Domaine Authority ainsi qu’un Spam Score qui donne alors une idée sur la qualité des liens pointant vers le site.

Voici un test des données recueillies sur les 3 outils concernant la homepage du site lemonde.fr

Majestic

Outil Majestic netlinking

 

Le Trustflow sur l’url www.lemonde.fr est de 73 et son Citationflow est de 66. Sur l’url du site, les liens enregistrés par Majestic sont d’environ 3,8 millions dans le Fresh Index.

Outil netlinking Majestic Historic Index

Ici, l’outil Majestic paramétré sur l’Historic Index indique les mêmes Trustflow et Citationflow que pour le Fresh Index, cependant le nombre de backlinks est d’environ 18 millions, au cours des 5 dernières années.

Ahref rank

Ahrefs

L’Url Ranking donné par Ahrefs est de 88 et le Domain Ranking est de 74 pour environ 10 millions de liens entrants.

Moz Tool Bar

Outils Moz Bar analyse metrics site

Moz nous indique un Page Authority de 93 sur 100 et un Domain Authority de 93 également. Son spam score est assez faible et le site enregistre selon Moz environ 2,2 millions de liens.

Pour le monde.fr, les données avancées par les trois outils sont bien différentes surtout concernant la mesure des liens pointant vers ces sites. Prenons l’exemple d’ahrefs qui tient compte uniquement des liens en dofollow (suivi par le Google Bot), ce qui n’est pas le cas des autres outils.

Concernant les métriques, les données différent, toutefois, en combinant les données des 3 outils, il est possible de se faire une idée globale de la popularité d’un site et du profil de liens, s’il est plutôt correct, qualitatif ou spammé et permet donc de tirer des conclusions. Ainsi, le choix de l’outil dépendra des actions envisagées ainsi que des fonctionnalités recherchées.

La popularité d’un site peut-elle se travailler ?

La popularité peut s’acquérir de manière naturelle, s’il s’agit d’un site d’une marque ou entité possédant une grande notoriété (entre autre) ou se travaille, par le biais du netlinking.

Le netlinking est aussi appelé linkbuilding, et comme son nom l’indique, il consiste à construire des liens vers son site. D’ailleurs, ces « retro liens » portent un nom : les backlinks.

L’action de netlinking consiste donc à acquérir des backlinks, par le biais de diverses techniques.

Bien sûr, tout cela doit paraître naturel, puisque Google pénalise toute tentative de manipulation de son algorithme, encore faut-il qu’il le détecte…

Comment fait-on du netlinking qui s’apparente à de l’acquisition de liens naturelle ?

L’acquisition des backlinks, si elle doit être travaillée, ne doit pas se faire de façon arbitraire. En effet, le netlinking débute toujours par une analyse de l’existant puis une stratégie avant la mise en œuvre des actions, qui, on le répète, doivent paraître ce qui a de plus naturel aux yeux de Google.

L’analyse de l’existant consiste à étudier la popularité du site indiquée par des métriques, le nombre de backlinks existants, le profil de liens, le profil d’ancres, la thématique, les pages nécessitant le travail de netlinking…Tout cela est étudié sur des outils dédiés au monitoring des liens.

Le profil de liens

Les backlinks d’un site peuvent être de différents types, ils peuvent correspondre à :

  • Un lien posé sur un commentaire d’article de blog
  • Un lien au sein d’un article
  • Un lien sur un annuaire répertoriant des sites
  • Un lien dans une discussion sur un forum
  • Etc…

Le profil d’ancres

Un lien est toujours posé sur une ancre, l’ancre est le texte sur lequel est créé le lien (la partie cliquable dans un texte). La nature de l’ancre peut être :

  • Une ancre optimisée, c’est-à-dire l’ancre correspond à un mot-clé, par exemple «  bracelet femme »
  • Une ancre sur un nom de marque
  • Une ancre sur une url
  • Une ancre générique telle que « lire la suite », « cet article », « ce site »

La stratégie de netlinking

Suite à l’analyse de l’existant, une stratégie doit être définie. Elle consiste à indiquer le nombre de backlinks à générer, la période, leur nature, leur ancre ainsi que leur typologie. Comme on le disait, tout cela doit s’apparenter à des liens acquis de façon naturelle.

Il faut aussi savoir que le netlinking n’est pas uniquement centré sur la page d’accueil de votre site. Il sert à booster des pages stratégiques pour votre business, qui ne sont pas suffisamment visibles pour remplir leur objectif.

Ces pages à booster, des pages de catégorie e-commerce par exemple, peuvent être détectées lors de la stratégie, mais il est préférable d’orienter le travail selon une analyse mensuelle réalisée au cours d’une prestation. Ces dernières sont à ce moment-là déterminées en fonction de leur position dans les pages de résultat et de l’opportunité de positionnement et de trafic selon la requête visée.

Un netlinking efficace

Pour que le netlinking vers une page soit efficace, la page en question doit déjà être optimisée tant sur la technique que sur le contenu (les 2 autres piliers de base du SEO). Aussi, un netlinking efficace est un netlinking qui passe inaperçu pour Google, voici quelques conseils pour répondre à cela :

L’acquisition au fil du temps

Pour que cela ait l’air le plus naturel possible, les backlinks doivent donc être acquis au fil du temps. Une acquisition soudaine d’un grand nombre de backlinks est tout ce qu’il y a de plus suspicieux !

Des backlinks de qualité

D’abord, la qualité doit guider vos actions dans l’acquisition de liens. Il faut donc sélectionner des sites partenaires présentant des métriques intéressantes concernant leur propre popularité via des outils dédiés tels que Majestic (Trustflow, nombre de backlinks, Topical Trustflow…).

Ensuite, la qualité se traduit aussi dans la typologie du lien, le lien contextualisé au sein d’un article bien rédigé, est LE lien le plus qualitatif qui soit.

Des backlinks contextualisés

Quant à la thématique, elle est aussi primordiale, puisque l’index Google est organisé en « clusters » thématiques,  chaque site doit être pertinent dans une ou plusieurs thématiques. Donc, plus le backlink est en phase avec la thématique de votre site,  plus il sera efficace. Ainsi, un lien de qualité doit respecter la thématique de votre site.

Pour avoir l’air naturel, il est aussi question de diversifier ses sources de liens !

En résumé, pour que le netlinking soit qualitatif et indétectable par Google, il faut :

  • Sélectionner les sites partenaires pour leur qualité
  • Varier ses sources de liens
  • Varier les ancres
  • Générer des backlinks contextualisés, respectant la thématique de votre site
  • Construire son linkbuilding au fur et à mesure
  • Placer son lien au sein d’un article, un contenu rédigé

Que faire si mon profil de liens est contesté par Google ?

Si vous venez de vous intéresser à la question du netlinking ou que votre netlinking ne respectait pas jusqu’à présent le critère de qualité, et qu’il est trop tard, il se peut alors que votre site ait été pénalisé par Google.

Si c’est bien le cas, il serait vraiment contre-productif de mettre en place des actions de netlinking de qualité sans avoir  « nettoyé » au préalable les backlinks douteux ou avoir désavoué ces liens toxiques auprès de Google.

Pour cela, il convient, autant que faire se peut, de supprimer ces liens toxiques par vous-même, en contactant les webmasters des sites sur lesquels sont ancrés les liens. S’il reste après ce travail, encore des backlinks néfastes, il convient de générer un fichier de désaveu et de l’envoyer à Google via https://www.google.com/webmasters/tools/disavow-links-main?pli=1. Attention, il ne s’agit pas ici de désavouer tous les liens pointant vers votre site, mais bien de lister les liens toxiques car il n’est pas question de prendre le risque de perdre des liens sur lesquels peuvent reposer une partie de votre visibilité sur les pages de résultats. De ce fait, si vous n’êtes pas en mesure de faire la distinction entre les « bons » liens et les liens toxiques, mieux vaut faire appel à un professionnel du SEO.

Aller plus loin dans le netlinking ?

Pour travailler son netlinking, plusieurs techniques existent. Ainsi, que ce soit de la création de réseaux de sites, la création de liens sur des discussions de forums ou l’achat de liens sur des articles sponsorisés, toutes doivent être indétectables et les plus qualitatives possibles.

Cependant, les objectifs du netlinking ne sont pas forcément isolés des autres objectifs. Par exemple, en choisissant le site partenaire sur lequel nous souhaitons faire un lien, il est possible de choisir ce site et de bénéficier (selon ce qui est négocié) de partage sur ses réseaux sociaux. Ainsi, si sa communauté est assez importante et le trafic sur son site également, il est possible de gagner en popularité, en trafic et en notoriété. Il est donc essentiel, dans la recherche de vos sites partenaires, d’étudier cette question qui vous permettrez de gagner en efficacité !

Au-delà-du support, il est aussi judicieux de penser à la forme de contenu qui n’est pas encore exploitée et qui pourrait rencontrer un succès auprès de votre cible ou d’influenceurs dans votre secteur ! On peut ainsi penser aux infographies, vidéos qui permettraient pour le coup, de générer ces fameux liens « naturels » tant aimés par Google.

Darwin Agency
0 Commentaires
N'hésitez pas à partager vos commentaires.

Laisser un commentaire