Blog Darwin

Anticonformistes, nous n'aimons pas appliquer les mêmes mécaniques que tout le monde. Ce blog nous permet de partager avec vous nos innovations, nos découvertes mais aussi vous tenir informés de nos dernières actus ou réalisations.
mobile-first

Google : L’index Mobile-First pour 2018

23/06/2017 - Actu, Mobile, SEO -

Les 12 et 14 juin 2017, lors de la SMX Advanced, conférence du SEO et du SEM, Gary Illyes, porte-parole de Google a évoqué le futur index Mobile-First.
Lors de ce rendez-vous, ce dernier a indiqué que la sortie de cet index, annoncée pour 2017, serait finalement plutôt pour 2018. Quoi qu’il en soit, les communications de Google sur le Mobile-First sont nombreuses et permettent d’apporter des éclairages sur son fonctionnement et les changements à venir.

Index Mobile-First VS Sites non-mobiles ?

Le discours de Google à cet égard se veut rassurant, les choses se feront progressivement, au lancement du Mobile-First, les sites non adaptés au mobile ne seront pas pénalisés.

Dans un premier temps les deux index cohabiteront durant environ 5 ans. Seuls les sites mobiles et responsives intégreront cet index Mobile-First, les autres resteront sur l’index desktop. Après ces 5 ans, Google ne conservera qu’un seul index : l’index mobile-first, sans pour autant expliquer ce qu’il adviendra des sites non compatibles mobiles. Bien qu’au-delà de l’aspect SEO, Gary Illyes rappelle aux webmasters, qu’il est essentiel d’améliorer l’expérience utilisateur, le mobile doit donc être une évidence pour tous.

Sur le papier, on peut relever deux situations :

  •  Si le contenu d’un site mobile est mieux optimisé que le contenu du même site desktop alors ce sera bénéfique pour le référencement du site.
  • En revanche si le contenu d’un site desktop est mieux optimisé que le contenu du même site mobile, ce sera pénalisant pour le référencement du site. Mais dans certains cas, Google pourra considérer que le site en question est un site de qualité, et choisira de mieux le référencer dans les SERPS des mobinautes.

Pour les sites mobiles, il y a aujourd’hui 3 possibilités aujourd’hui :

  • Les sites non optimisés : Lecture et navigation difficiles, le contenu reste le même sur desktop et mobile.
  • Les sites mobiles dédiés : Souvent une copie des sites desktop, le mobinaute est redirigé vers le site mobile, souvent il y a moins de contenu sur le site mobile que sur le site desktop.
  • Les sites responsives : Le site reste le même sur desktop et mobile, il s’adapte à la taille de l’écran. Le contenu reste le même, peu importe la taille de l’écran. Mais certains sites responsives cachent du contenu quand la place pour afficher celui-ci manque.

Les sites responsives pourraient posséder un avantage sur l’index Mobile-First (selon les annonces de Google). Le fait d’avoir du contenu caché d’une version mobile à une version desktop n’impacte pas énormément l’utilisateur. Mais Google prend en compte ce contenu caché dans le référencement du site. Les sites responsives auront plus de contenus, de liens, de popularités, donc seront mieux référencés. Cela reste quand même à vérifier lorsque Google donnera plus d’information sur ce point précis.

Les inconvénients du site mobile pour le SEO

Un site mobile peut afficher beaucoup moins de contenus qu’un site desktop, ce qui implique moins de liens et de popularités. Or ces trois points sont très importants pour le référencement d’un site.
Les textes cachés par du CSS comme « Lire la suite » ou « Voir plus » seront toujours utilisés pour le référencement des sites web sur l’index mobile-first. Cependant John Muller avait annoncé en 2014 que Google ne désirait pas renvoyer l’internaute vers une page où il ne trouvera pas le texte recherché sans cliquer ou effectuer une action précise. Gary Illyes avait rajouté en 2015 que les contenus masqués seront analysés par Google, mais auront moins de poids parce qu’ils ne sont pas visibles. La position de Google face à ces textes cachés est claire, et nous ne pouvons que vous recommander de ne pas en abuser.

En conclusion, pas de nouveauté majeure pour le SEO en 2017. Le mobile continu à prendre de l’importance, Google le sais et agit en conséquence, sans pour autant pénaliser les sites desktop. La transition sera douce et laissera suffisamment de temps pour s’adapter au nouvel index mobile.

Darwin Agency
0 Commentaires
N'hésitez pas à partager vos commentaires.

Laisser un commentaire